Programme d'Action de Prévention des Inondations du bassin de la Vilaine 2020-2025 - Consultation du Public

La consultation du public sur le projet de PAPI Vilaine 2020-2025 s’est déroulée du 15 avril au 8 mai 2019. Le rapport sur la concertation et la consultation du public du dossier du PAPI présentera l’ensemble des observations formulées ainsi que les réponses apportées par l’EPTB Vilaine. Le dossier PAPI sera présenté au Comité Syndical de l’EPTB Vilaine le 17 mai 2019 puis à la Commission Locale de l’Eau du SAGE Vilaine en juin 2019, en vue d’une instruction par les services de l’Etat entre juillet 2019 et début 2020.

 

  

 

Consultation du public

 

Dans le cadre de la « Journée Mondiale des Zones Humides », l’EPTB Vilaine organise plusieurs événements qui auront lieu au Cinéma Manivel à Redon :

 

 

Le 31 janvier 2019 : Conférence débat à 20h15 sur « la place de l’éleveur bovins dans la sauvegarde de la biodiversité des Marais de Vilaine » en partenariat avec des éleveurs locaux, les associations « Bretagne Vivante » et « Groupe Mammalogique Breton », le Conseil Départemental de Loire-Atlantique et la Chambre d’Agriculture des Pays de Loire.

Le 14 février 2019 : Conférence-débat à 20h15 sur « les Marais de Vilaine : les oiseaux au fil des saisons » avec les associations « Bretagne Vivante » et « Acrola ».

En parallèle, vous pourrez découvrir une exposition de l’association « Acrola » sur les oiseaux des Marais de Vilaine. Ces animations sont gratuites et pour le grand public.

L'équipe du magazine Xenius de la chaine ARTE est venue à notre rencontre à la passe à poissons du barrage d'Arzal afin d'obtenir des réponses à leurs questions auprès de Cédric BRIAND, ingénieur halieutique.


 

(visionnez la vidéo)

 

L’EPTB Vilaine a réalisé un nouveau document de sensibilisation sur la thématique des espèces invasives.
Ce document est une affiche au format A2 présentant un certain nombre d’espèces. Il est accompagné au verso de quelques informations et des principales références au SAGE Vilaine. L’objectif premier est de communiquer auprès des services techniques des communes et communautés de communes pour « stopper l’utilisation ornementale d’espèces invasives ».

Aller au haut